AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR THE LAST CHANCE
N'oubliez pas de voter pour THE LAST CHANCE sur top site toutes les deux heures :heart:
Merci de favoriser les groupes my fault et demons, vous y gagnerez un bonus de 100 points.

Partagez | .
 

 - beau malheur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


“ Invité „

MessageSujet: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 19:57


   


   ian matheson
feat. luke evans @enitari

   
Salut! Moi c'est ian clarence matheson, et j'ai trente-trois ans. Je suis né le quinze avril à austin, je suis donc américain, mais d'origine écossaise. Je suis actuellement marié et intéressé par les femmes. Dans la vie, je suis cuisinier et à Fort Bliss mon lien avec l'armée est i need a minute. Sinon, il parait que je ressemble à luke evans. C'est dingue non?


   
Quel est votre lien avec l'armée ? Détaillez en 5 lignes minimum  
  Avant de rencontrer McKenzie, Ian n’avait pas le moindre lien avec l’armée. Il n’avait pas la moindre ambition d’y entrer ni d’avis spécifique à son sujet. C’était simplement l’armée, inévitable pour la première puissance mondiale. Depuis qu’il vit sur la base avec Mac, autant dire que son avis sur la question a pas mal évoluée. Il pense que tout ce beau bordel mériterait d’être un peu modernisée, et bien, bien secoué. Il trouve les mentalités bien retardées et leur façon d’agir un peu trop secrète. Les civils pourraient ne pas exister que ça ne changerait pas grand-chose. Ian a autant de poids qu’un hérisson ce qui tend à l’énerver au possible.
   


   
PSEUDO ~ aly.  PRÉNOM ~ alyson. PAYS, RÉGION ~ france  ÂGE ~ vingt-deux ans  COMMENT AS TU DÉCOUVERT TLC ~ par bazzart  DERNIER MOT ~ ici  
   


   
made by @blueprint && mistletoe

   


Dernière édition par Ian Matheson le Mer 8 Jan - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 19:59




TELL ME YOUR STORY
petite citation @crédits

- tu sais faire voyager mon coeur à l'international.

(O1) Mac, j’en suis à dix-huit. Dix-huit plats de chat en sauce. J’ai aussi pensé à du chat farci ou du cuit à la vapeur. Je suis certain que ce serait merveilleusement bon. Et même si ça ne l’est pas, le simple fait de savoir que c’est le tien me rendrait parfaitement satisfait. Ce chat est insupportable, une vraie tornade. Et Croquette. Croquette ? Est-ce que c’est un nom pour un chat ? Tu l’aurais appelé Poupinette que j’aurai trouvé ça mieux. Tu me diras, ma préférence irait à chat en croute de sel et ses petits légumes. Ou quelque chose qui ressemble. Elle se porte bien, oh oui, très bien. C’est moi qui suit réveillé à des heures indues, j’ai l’impression d’avoir un enfant en bas-âge. Rappelle-moi pourquoi c’est moi qui garde Croquette déjà ? Ah oui, parce que je suis trop sympa et que tu es beaucoup trop belle pour mon propre bien. Croquette n’arrive pas à remplir le vide que tu as laissé dans mon lit. Tu me manques Mac. J’espère que tout vas bien là bas, le premier qui te blesse tu me le dis, je viendrai lui refaire le portrait. Reviens Mac, s’il te plait. Affectueusement, Ian. Et Croquette.

(O2) Ma petite Mac, je suis désolé de devoir te dire ça dans une lettre mais le pauvre Croquette est décédée dans la nuit. J’avais commencé à m’attacher à elle, autant dire que je l’ai drôlement engueulé d’être partie si tôt. Le véto a dit que c’était une sorte de cancer du foie, il ne pouvait rien faire si ce n’est apaiser ses souffrances. Je l’ai enterré dans le jardin, à côté de son buisson préféré, celui dans lequel elle se coinçait toujours. Maintenant vous me manquez tous les deux. C’était tellement bien de t’avoir à la maison de nouveau, tu me manques chaque jour un peu plus. J’aurai pensé que je finirais par m’habituer au silence pesant de l’appartement mais ce n’est pas le cas. L’odeur de ta peau me manque, sa douceur sous mes doigts, ce grain de beauté au dessus de ton magnifique postérieur. Si tu savais ce que tu me manques. Je t’aime McKenzie. Reviens-moi. Ian.

(O3) Ils n’en ont pas marre de toi là bas ma Mac ? Ils ne peuvent pas te rendre à moi ? Marié à un fantôme, tu y crois toi ? C’est merveilleusement vide sans toi et merveilleusement sinistre. Ton rire manque à la maison, elle te réclame à grands cris. Alors j’ai été obligé d’acheter un petit chaton pour combler son manque d’affection, à la maison. Elle a désormais un petit Bullett à câliner mais tu n’en restes pas moins la première dans son cœur. Elle déambule en disant partout qu’elle appartient à cette femme merveilleuse qui se bat pour son pays, loin, trop loin. Tu lui manques. Alors que moi, bien évidemment, jeune époux fraichement seul, je m’éclate tous les jours, un vrai bonheur. C’est le pied, si tu savais femme. Femme. Ma femme. Reviens en un seul morceau. Je t’aime McKenzie Matheson. Ton merveilleux époux, ta délicieuse maison et leur enfant, Bullett.

(O4) J’ai bien reçu ta lettre Mac, je suis navré de ne pas t’avoir répondu avant. Tout va bien ici tu sais, rien de bien beau sous le soleil. Tes supérieurs ne nous disent toujours rien et ont apprend toujours les problèmes à la télévision. Je travaille de nuit ces derniers temps, je donne un coup de main à Bob au bar, il en a besoin. Ta mère t’embrasse par ailleurs. J’imagine qu’elle t’a appelé. En tous les cas, moi, elle m’appelle tous les deux jours. J’espère que tout va bien là bas. Je t’aime. Ian.

(O1²)- Blanca. La magnifique blonde le regarda dans les yeux alors qu’elle lui tendait la main. Ian la lui serra, un léger sourire aux lèvres. – Ian. Il ajouta un léger hochement de tête poli à ses paroles alors qu’il essayait de regarder la blonde dans les yeux. C’était difficile. Non pas à cause de ses béquilles mais bel et bien à cause de ce décolleté affriolant qu’elle affichait. Cette femme était tout simplement magnifique. – Vous étiez avec ma femme, c’est ça ? Il se rappelle vaguement qu’elle lui a parlé de Blanca, la seule autre fille de l’unité. La blonde hoche la tête, parait presque gênée sans bien qu’il ne comprenne pourquoi. – C’est ça oui. Elle m’a donné ça pour vous. Elle lui tend une enveloppe et Ian l’attrape machinalement. – Merci. Il devrait probablement l’ouvrir sur le champ. Il aurait du. Il l’aurait fait il n’y a pas un an. Il se serait empêché d’arracher le papier et d’en lire chaque mot, de se l’imaginer l’écrivant, d’y répondre immédiatement. Pour autant il se contenta de la mettre dans la poche de son jean. – Vous voulez entrer boire un café ? Qu’il demande, un peu spontanément. C’est surement ce pourquoi il est autant étonné qu’elle réponde oui. Un sourire en coin, il ferme la porte derrière elle, scelle leurs destins.

(O2²) Ils sont près, bien trop près. Il le sait, il le sent. Il ressent intensément la distance entre leurs deux peaux, entre leurs deux bouches. Leurs souffles se fondent et se confondent. Leurs esprits loin, déjà bien trop loin. Une brise parfaite, un ciel dégagé et de la vodka, bien trop de vodka. Des rires, des confessions, des rapprochements. Et ça. Eux, si près. – Ian. Son nom coule comme le nectar des dieux entre ses lèvres et enflamme les reins de Ian. Il ne se fait pas prier et s’approprie ses lèvres, sans douceur. Il est mû par l’urgence, l’envie passionnelle. Elle n’a qu’un vague moment d’immobilité avant de l’attraper par les cheveux pour l’approcher plus encore. Et elle lâche tout, se recule. – Non, on ne peut pas. Ses mots tremblent, sa respiration s’accélère, ses joues rougies par le baiser le transporte ailleurs. – On peut. Qu’il dit avant de poser une main doucereuse sur sa joue qu’il caresse doucement. Il la charme, la cajole, l’appelle. Et elle vient. Leurs lèvres se cherchent de nouveau, plus calmement, plus charnellement. Et c’est au tour de leurs mains d’entrer dans la danse, de se découvrir doucement. – Je suis désolé. Qu’il dit après s’être reculé, après avoir senti son cœur battre si fort qu’il avait l’impression d’exploser. Il était marié. Il était marié et cette rigidité qu’il sentait dans son caleçon devrait le rester. – Je suis désolé. Qu’il répète avant de partir prestement, bon grès, mal grès. Mais de partir.

(O3²) Il se réveille dans cet état e bien être que seule une nuit de passion intense peut apporter. Un sourire aux lèvres, il se tourne et passe une main sur le corps gracile de la jeune femme. Les cheveux blonds lui rappelle que ce n’est pas Mac et la culpabilité pointe le bout de son nez, cruelle, impitoyable. Tu as trompé ta femme qu’elle lui chuchote et lui, de se ratatiner, de se complaire dans ce sentiment. Et pourtant sa main ne quitte pas le dos de Bianca, la caresse doucement. Ils ont essayé. Lutté, se sont repoussés pour mieux s’attirer. Mais ils ont cédés. Parfaitement lucides. Ont promit de ne pas recommencer. Et se sont retrouvés chez elle, dans sa voiture. Et maintenant chez lui. Chez les Matheson. La trahison était d’autant plus totale qu’il avait fait venir une autre femme que la sienne dans leur lit. Il s’en voulait. Terriblement. – Bonjour. Elle se tourne, attrape sa main et y dépose un baiser. Un sourire nait sur ses lèvres alors qu’il plonge dans ses yeux ensommeillés. – Bonjour toi-même. Il répond, avec légèreté. Il l’est toujours avec elle, léger. Il enterre le poids de la culpabilité pour le ressortir plus tard, lors de ses soirées solitaires. – Pas de petit-déjeuner au lit, je suis déçue. Une moue boudeuse apparait sur ses lèvres et Ian ne peut retenir un rire. – Je pensais commencer par autre chose. Et il s’avance pour capturer ses lèvres. Ce n’est pas Mac, ce n’est pas sa femme. C’est Blanca et elle est parfaite. Dans ses bras, dans ses yeux, dans ses reins, il ne regrette rien.


made by @blueprint && mistletoe


Dernière édition par Ian Matheson le Mer 8 Jan - 20:49, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
fondatrice

avatar

Et quand on beaucoup de chance, il se produit quelque chose qui n’arrive qu’une seule fois sur des millions ; la personne qu’on aime nous aime aussi.

Lettres postés : 151
Date d'arrivée : 29/12/2013
Pseudo : modern talking
Disponibilité RP : Oui

Avatar : Kristen Kreuk
Âge du personnage : 30 ans
Double compte? : Pas pour le moment
Côté coeur : Mariée et très amoureuse
Lieu d'habitation : Underco'
Job : Avocate
Points : 327

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:01

Welcome sur TLC :D Je ne connais pas ce monsieur, mais je trouve que tu lui as bien choisis son métier  :face:  Si tu as la moindre question n'hésite pas à harceler le staff, on adore ça  (aaa) 

✂ - - - - - - - - - - - - - - -

i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:03

Un Luke cuisinier ? :o

MAIS JE T'AIME TOOOOI :sex: :sex: 

bref bienvenue, et réserve moi un lien de maaaaaaaaaaaaaaalade :keur: 
(mpotte moi if you want baby :hé:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:04

Bienvenue :heart: je ne connais pas ton avatar non plus mais il a l'air de coller avec l'aperçu du personnage que tu nous as donné, au fait j'adore ton titre :bril: n'hésite pas a nous harceler en tout cas, et have fun :hey:
Revenir en haut Aller en bas
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:09

merciiii  <3 <3 il a joué dans le hobbit dernièrement, enfin c'est là où je l'ai repéré en tout cas  :anw: je n'hésiterai pas si besoin alors!

et jenn en prof, parfait quoi  :**: :**: elle est tellement bien en brune en plus  :perv: je te réserve un lien  :hihi: merci!

merci  :**: j'ai découvert la chanson récemment et je l'aime  :luv: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:13

J'ai bien hâte de voir ce que tu vas faire avec ce personnage. Quoi qu'il en soit, très très bon choix d'avatar.  :coeur: 

Bienvenue & Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:15

Bienvenue parmi nous..


Il est sexy ton ava , j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire, et réserve moi aussi un lien  :**: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:50

j'espère que ça vous plaira :heart: merci beaucoup vous deux et je te réserve un lien avec plaisir camilà  ;) 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:55





FÉLICITATION


OMG; ton histoire est tout simplement parfaite. Je suis restée accrochée du début jusqu'à la fin. Tu écris merveilleusement bien. D'ailleurs, je veux - non j'exige - un lien de la mort qui tue.  :poke: 

En attendant, je te laisse voler de tes propres ailes, car tu es validé petite brebis.




Félicitation, tu fais maintenant parti entièrement de cette belle famille. Pour te trouver un toit pour dormir, clique ici et pour trouver un emploi clique par là. Vu qu'il faut de la compagnie dans la vie de tous les jours, je te propose de cliquer ici pour poster ta fiche de lien et par ici pour créer tes scénarios. Et pour terminer, n'hésite pas à harceler le staff si tu as des questions  ☀

Revenir en haut Aller en bas
Invité


“ Invité „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   Mer 8 Jan - 20:59

anh, c'est vraiment tout mignon, merci beaucoup  :**: :bril: :bril: :bril: 
Revenir en haut Aller en bas


“ Contenu sponsorisé „

MessageSujet: Re: - beau malheur.   

Revenir en haut Aller en bas
 

- beau malheur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» [SORTIE] Fissure du Malheur [Terminé]
» Oh le beau Toutou!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAST CHANCE :: SECOND OF ALL › SHOW ME WHO YOU ARE :: so i bare my skin :: validés-